L'impossibilité d'une ile. L'histoire littéraire française dans la mondialisation

Hdl Handle:
http://hdl.handle.net/10034/606122
Title:
L'impossibilité d'une ile. L'histoire littéraire française dans la mondialisation
Authors:
Obergöker, Timo
Abstract:
Résumé L’imaginaire collectif français a longtemps été marqué par un lien étroit entre la nation et la narration. Ce lien était étayé, entre autres, par l’histoire littéraire, celle-ci a pendant longtemps joué un rôle crucial dans la constitution d’une identité collective et de ce fait dans le système éducatif. Dans un monde globalisé toutefois, ce lien se fait de plus en plus précaire. Bien que la France fût, grâce au fait colonial, rapidement confronté à des textes littéraires provenant d’ailleurs, ceux-ci étaient rapidement intégrés dans un narratif marqué par le principe de l’universalité française. Or depuis les années 1980 avec la mondialisation et la migration, le lien entre nation et narration est de plus en plus menacé. Ce texte étudie les manières dont les instances académiques françaises réagissent à ces menaces mais envisage aussi les mécanismes par le biais desquels ces tendances sont intégrés dans le narratif français, comment le lien entre narration et nation est réactualisé dans l’imaginaire collectif. Abstract France’s cultural self-perception has always been clearly marked by a close link between the nation and a narration. This link was provided, amongst other factors, by literary history. The history of French literature played a crucial role in "making France" and hence in educating young Frenchmen. In a globalised world however this link becomes more and more precarious. Although France, through colonisation, became quickly a country confronted with literary texts written outside of homeland France, these texts were integrated into the narrative of French universality. With globalisation and hyphenisation in the 1980s this narrative is increasingly threatened. Our text shows ways in which France reacts to these threats and how France is trying to maintain the scheme on the one hand, on the other how it tries to incorporate new tendencies in literary history and to adapt them to France’s particular historical narrative.
Affiliation:
University of Chester
Citation:
Obergöker, T. (2014). L'impossibilité d'une ile. L'histoire littéraire française dans la mondialisation. Alternative francophone 7(1), p. 56-70.
Journal:
Alternative francophone
Publication Date:
26-Aug-2014
URI:
http://hdl.handle.net/10034/606122
Additional Links:
https://ejournals.library.ualberta.ca/index.php/af/issue/view/1625/showToc
Type:
Article
Language:
fr
ISSN:
1916-8470
Appears in Collections:
Modern Languages

Full metadata record

DC FieldValue Language
dc.contributor.authorObergöker, Timoen
dc.date.accessioned2016-04-20T18:47:32Zen
dc.date.available2016-04-20T18:47:32Zen
dc.date.issued2014-08-26en
dc.identifier.citationObergöker, T. (2014). L'impossibilité d'une ile. L'histoire littéraire française dans la mondialisation. Alternative francophone 7(1), p. 56-70.en
dc.identifier.issn1916-8470en
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/10034/606122en
dc.description.abstractRésumé L’imaginaire collectif français a longtemps été marqué par un lien étroit entre la nation et la narration. Ce lien était étayé, entre autres, par l’histoire littéraire, celle-ci a pendant longtemps joué un rôle crucial dans la constitution d’une identité collective et de ce fait dans le système éducatif. Dans un monde globalisé toutefois, ce lien se fait de plus en plus précaire. Bien que la France fût, grâce au fait colonial, rapidement confronté à des textes littéraires provenant d’ailleurs, ceux-ci étaient rapidement intégrés dans un narratif marqué par le principe de l’universalité française. Or depuis les années 1980 avec la mondialisation et la migration, le lien entre nation et narration est de plus en plus menacé. Ce texte étudie les manières dont les instances académiques françaises réagissent à ces menaces mais envisage aussi les mécanismes par le biais desquels ces tendances sont intégrés dans le narratif français, comment le lien entre narration et nation est réactualisé dans l’imaginaire collectif. Abstract France’s cultural self-perception has always been clearly marked by a close link between the nation and a narration. This link was provided, amongst other factors, by literary history. The history of French literature played a crucial role in "making France" and hence in educating young Frenchmen. In a globalised world however this link becomes more and more precarious. Although France, through colonisation, became quickly a country confronted with literary texts written outside of homeland France, these texts were integrated into the narrative of French universality. With globalisation and hyphenisation in the 1980s this narrative is increasingly threatened. Our text shows ways in which France reacts to these threats and how France is trying to maintain the scheme on the one hand, on the other how it tries to incorporate new tendencies in literary history and to adapt them to France’s particular historical narrative.en
dc.language.isofren
dc.relation.urlhttps://ejournals.library.ualberta.ca/index.php/af/issue/view/1625/showTocen
dc.subjectFrancophonieen
dc.subjectliteratureen
dc.subjectGlobalisationen
dc.subjectliterary historyen
dc.titleL'impossibilité d'une ile. L'histoire littéraire française dans la mondialisationfr
dc.typeArticleen
dc.contributor.departmentUniversity of Chesteren
dc.identifier.journalAlternative francophoneen
dc.date.accepted2000-01-01en
or.grant.openaccessYesen
rioxxterms.funderxxen
rioxxterms.identifier.projectxxen
rioxxterms.versionVoRen
This item is licensed under a Creative Commons License
Creative Commons
All Items in ChesterRep are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.